top of page
Rechercher

Histoire d'une réussite : Souffrant de sciatique

M. J. souffrait de symptômes de sciatique depuis 6 ans, par intermittence. Il avait une douleur dans le bas du dos gauche, qui descendait le long de sa jambe jusqu'au genou, et parfois la douleur irradiait jusqu'au pied gauche.


Au cours de notre évaluation, M. J. m'a dit qu'au cours des six dernières années, il avait l'impression d'être "un quart de l'homme qu'il était auparavant". Il m'a raconté que les gens pensaient qu'il était paresseux au travail alors qu'en réalité, il souffrait constamment mais avait peur de le dire de peur d'être méprisé ou d'avoir des problèmes. Cela m'a brisé le cœur d'entendre cela. Personne ne devrait avoir à se sentir ainsi dans sa peau. J'étais déterminée à aider cet homme non seulement à réduire sa douleur, mais aussi à retrouver une certaine assurance, afin qu'il puisse être fier de son travail et se sentir à nouveau un membre important de sa famille.

La sciatique peut avoir de nombreuses causes. Mon objectif, en tant que physiothérapeute, est d'écarter les signaux d'alarme qui justifieraient une visite chez le médecin pour approfondir le cas. Une fois que cela a été fait et que vous avez été déclaré apte, je veux alors voir si nous pouvons aider à gérer au moins partiellement le problème, mais idéalement à le faire disparaître complètement ; et bien souvent, nous pouvons le faire.


Un aspect important de ma méthode de traitement de la sciatique consiste à essayer de trouver une "préférence directionnelle". Cela signifie qu'il faut trouver une direction dans laquelle nous pouvons vous faire bouger votre colonne vertébrale (ou, dans certains cas, une autre partie de votre corps) de façon répétée pour faire disparaître la douleur ou, du moins, atténuer les symptômes. Cela peut sembler sans rapport, mais la plupart du temps, les symptômes de la sciatique proviennent du dos, et les mouvements répétés du dos peuvent être incroyablement efficaces pour gérer ces symptômes.


Dans le cas de M. J., j'ai constaté que la flexion lombaire répétée - une façon élégante de dire qu'il arrondissait le dos - était la direction qu'il préférait. Sur une chaise, il s'est penché en avant pour toucher ses orteils 20 à 30 fois, et a remarqué une amélioration radicale de ses symptômes. Il n'avait plus de douleur en s'agenouillant ou en se levant, et sa douleur s'était centralisée dans le bas du dos gauche. La centralisation est le phénomène par lequel la douleur, les picotements ou l'engourdissement changent de place et remontent le long de la jambe vers la colonne vertébrale - c'est une très bonne chose !


Surpris par les résultats obtenus en clinique, M. J. a promis d'en faire 50-100 par jour pendant les deux semaines suivantes et de faire un rapport. Bien sûr, deux semaines plus tard, M. J. est venu nous dire à quel point il se sentait mieux. Il a dit qu'en deux semaines, il s'était senti 80% mieux, ce qui était son objectif à long terme. Il était stupéfait qu'un mouvement aussi simple puisse avoir un effet aussi radical sur une douleur dont il souffrait depuis 6 ans.



On ne peut pas toujours trouver une préférence directionnelle, et tout le monde ne s'améliore pas aussi rapidement que M. J... Mais cela ne vaut-il pas la peine d'essayer ?


Si cette histoire a résonné en vous, vous méritez de ne plus souffrir. Vous méritez de vivre votre vie sans être limité par votre douleur. Venez me voir, et je ferai de mon mieux pour vous rendre votre vie.

7 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page