top of page
Rechercher

Le mal de dos : Quand consulter un Physio



Votre dos vient de vous lâcher et vous ne savez pas quoi faire. Votre dos vous fait mal depuis des semaines ou des mois, et vous ne savez pas comment le faire disparaître. Vous avez peur de vous être fait mal à un disque, de vous être froissé un muscle, de vous être déplacé... Ne vous inquiétez pas, je suis là pour vous dire quoi faire.


Commençons par un fait simple : la plupart des blessures guérissent d'elles-mêmes avec le temps. Commencez donc par prendre une profonde respiration et rappelez-vous que cela aussi passera.


Les phases de guérison :

Imaginez un avenir où nous pourrions introduire dans notre corps des mini-nanobots capables de chasser les bactéries et les virus, de trouver les tissus cassés et blessés, d'éliminer les débris et de reconstruire en mieux et plus fort qu'avant. L'avenir, c'est maintenant ! La physiologie humaine est une belle invention de l'évolution. Votre corps dispose de tout ce dont il a besoin pour éliminer les débris et guérir les tissus que vous avez blessés. Mais tout comme la réparation d'une route défoncée ou d'un pont tombé, ce processus prend du temps. Combien de temps ?


Il existe trois phases de guérison qui se chevauchent et qui commencent immédiatement après la blessure et durent jusqu'à un an après celle-ci. Il s'agit des phases inflammatoire, proliférative et de remodelage.




Phase inflammatoire :



La phase inflammatoire d'une blessure dure jusqu'à deux semaines. C'est la partie la plus douloureuse du processus. Pendant cette phase, vous pouvez arrêter de faire du sport ou des activités douloureuses, vous reposer, bouger autant que vous le pouvez, utiliser de la chaleur et de la glace pour soulager la douleur, mais surtout, comprenez que cette phase est douloureuse, c'est tout à fait normal, et donnez-vous quelques semaines pour que cette phase passe.


Si cela fait plus de deux semaines et que votre douleur ne s'atténue pas du tout, ou si vous avez toujours peur/appréhension de revenir à la normale, il est temps de consulter un physiothérapeute pour une évaluation et un plan de rééducation appropriés


Avant deux semaines, à moins que vous n'ayez besoin d'être rassuré sur la marche à suivre, vous n'avez pas besoin de consulter un physiothérapeute. Il est normal qu'elle soit douloureuse. Laissez-lui le temps de se calmer.


La phase de prolifération :



La phase proliférative chevauche la phase inflammatoire, mais c'est la phase où de nouveaux tissus se développent pour remplacer les tissus brisés. Cette phase dure jusqu'à un mois et demi. Pendant cette phase, il est important de commencer à reprendre les activités normales dès que possible... progressivement !


C'est à ce moment-là que vous devez envisager de consulter un physiothérapeute afin d'être évalué et de bénéficier d'un plan qui vous aidera à comprendre quel type de douleur est bon et quel type de douleur est mauvais, ainsi que la manière de reprendre progressivement vos activités sportives, vos loisirs, votre travail, etc.


La phase de remodelage



Cette phase commence environ le neuvième jour suivant la blessure et dure jusqu'à un an. Au cours de cette phase, les tissus nouvellement créés subissent une maturation et deviennent plus forts et plus résistants qu'ils ne l'étaient auparavant (comme lorsque vous faites de l'exercice !). Il est très important pendant cette phase de charger et de renforcer votre corps, non seulement pour que vous vous rétablissiez, mais aussi pour que vous deveniez plus résistant et moins susceptible de vous blesser à nouveau !


Si vous vous sentez mieux à 90 %, que vous reprenez vos activités physiques normales avec un minimum de douleur et que vous n'avez pas peur d'être physiquement actif, vous n'avez pas besoin de consulter un physiothérapeute.


Si vous ne vous sentez que modérément mieux ou pas du tout, si vous évitez de reprendre vos activités physiques ou si elles sont très douloureuses, si vous ne savez pas comment procéder ou si vous craignez de vous blesser à nouveau et que l'activité physique peut vous nuire, il est temps de consulter un physiothérapeute. Il vous évaluera, vous dira ce qui se passe et vous proposera un plan pour vous aider à revenir à la normale !


Autres signes indiquant que vous devriez consulter un physiothérapeute :

Si vous présentez des symptômes neurologiques accompagnant votre mal de dos, tels que:

- Une douleur qui se propage au-delà du dos vers la hanche, la jambe, le genou ou le pied (ou toutes ces zones)

- Picotements ou engourdissement dans le dos ou la jambe

- Sensation de faiblesse dans le dos ou la jambe

- Déformation du genou

- Pied tombant lors de la marche

- Altération de la sensation (au-delà de la que la douleur) dans le dos ou la jambe


Dans tous ces cas, il est préférable de consulter un physiothérapeute, même si vous n'êtes encore qu'en phase inflammatoire.


Les signes que vous devez aller aux urgences :


Si vous présentez l'un des signes suivants, n'attendez pas, n'allez pas voir un physiothérapeute, allez aux urgences :


Les symptômes du drapeau rouge :

- Douleur intense lorsque vous toussez ou éternuez.

- Douleur sévère et faiblesse importante dans la jambe ou les deux jambes (si vous pouvez à peine marcher)

- Perte de sensation, engourdissement ou picotement dans la zone de la selle (zone de l'entrejambe).

- Incapacité à contrôler vos intestins ou votre vessie (incapacité à vous détendre ou à vous retenir).

* En l'absence de tout autre symptôme - si vous souffrez d'incontinence ou de constipation, ou de douleurs pendant les rapports sexuels, consultez un physiothérapeute du plancher pelvien !


Une fois dégagé de toute pathologie grave aux urgences, vous devez ensuite aller consulter un physiothérapeute.



 

Résumé


Quand attendre :



  • Si votre blessure remonte à moins de deux semaines, que la douleur n'est pas atroce et que vous ne présentez aucun symptôme d'alerte.

  • Reposez-vous, allez-y doucement, bougez autant que vous le pouvez, utilisez de la glace ou de la chaleur si vous en avez besoin pour atténuer la douleur - vous n'êtes pas obligé d'en utiliser, cela n'accélère pas la guérison.





  • Si votre douleur a commencé il y a plus de deux semaines et ne s'améliore pas (que vous ayez eu une blessure ou non).

  • Si votre douleur s'est aggravée

  • Si vous avez besoin d'être rassuré sur ce que vous devez faire

  • Si vous avez peur de reprendre une activité physique, un sport, un hobby, un travail, etc.

  • Si vous ne vous sentez pas significativement mieux après 2 semaines

  • Si vous craignez une nouvelle blessure à l'avenir

  • Si votre mal de dos s'accompagne de symptômes neurologiques tels que

    • Douleur, picotement, engourdissement ou faiblesse dans le dos ou la jambe.

    • Altération de la sensation dans le dos ou la jambe

    • Flexion du genou ou chute du pied lors de la marche.

Après avoir été autorisé aux urgences lors de la présentation des symptômes du drapeau rouge.



Quand aller aux urgences :





- Lors de la présentation des symptômes du drapeau rouge.


Si vous sentez que vous avez besoin de voir un physiothérapeute, n'hésitez pas, le processus est super simple ! Allez sur paperminds.ca/Jordan et prenez un rendez-vous qui vous convient.


Nous discuterons de votre douleur et des activités qu'elle limite, et vous repartirez avec un plan simple à suivre qui vous permettra de vous sentir à 100 % plus vite que vous ne le pensiez !


Si cela fait plus de deux semaines et que votre douleur ne s'atténue pas du tout, ou si vous avez toujours peur/appréhension de revenir à la normale, il est temps de consulter un physiothérapeute pour une évaluation et un plan de rééducation appropriés.

7 vues0 commentaire

Comments


bottom of page